top of page
Rechercher
  • Philippe Prioton

Lecture de la semaine - Les Trente Premières Minutes - Krishnamurti - Le Sens Du Bonheur


Philippe Hardy Prioton
Philippe Hardy Prioton



La lecture de la semaine nous propose de découvrir ni plus ni moins que le sens du bonheur.


Jiddu Krishnamurti, souvent simplement appelé Krishnamurti, est l'une des figures les plus influentes et énigmatiques du XXe siècle dans les domaines de la philosophie et de la spiritualité. Né en Inde, il a été proclamé comme le Messie potentiel par la Société Théosophique avant de rejeter ce rôle et de se lancer dans une quête pour explorer la nature de la conscience et la liberté intérieure. Son enseignement transcende les barrières religieuses et culturelles, touchant des millions de personnes à travers le monde.


Krishnamurti est né le 11 mai 1895 à Madanapalle, dans l'État actuel de l'Andhra Pradesh en Inde, dans une famille de brahmanes hindous. Son père, Jiddu Narianiah, était un fonctionnaire de l'Administration coloniale britannique. Sa mère, Sanjeevamma, est décédée quand il était encore jeune. Krishnamurti et ses frères et sœurs ont grandi dans un environnement marqué par la pauvreté et les défis tels que la mort prématurée de plusieurs de ses frères.


En 1909, alors qu'il n'avait que 14 ans, Krishnamurti a été découvert par Charles Webster Leadbeater, un dirigeant influent de la Société Théosophique, qui était convaincu que Krishnamurti était destiné à devenir un enseignant spirituel. Leadbeater prétendait voir dans l'aura de Krishnamurti un potentiel extraordinaire. Annie Besant, alors présidente de la Société Théosophique, adopta Krishnamurti et son frère Nitya, les emmenant en Angleterre pour les éduquer.


Sous l'égide de la Société Théosophique, Krishnamurti fut préparé pour son rôle présumé de nouvel instructeur du monde. En 1911, l'Ordre de l'Étoile d'Orient fut fondé, avec Krishnamurti comme chef, pour annoncer la venue de ce nouveau Messie. Les membres de la Société Théosophique et de nombreux croyants attendaient avec ferveur ses enseignements.


Cependant, Krishnamurti commençait à ressentir un malaise croissant face aux attentes et aux structures rigides imposées par son entourage. En 1922, après la mort de son frère Nitya, Krishnamurti connut une profonde transformation spirituelle. Il réalisa l'importance de la vérité individuelle et de la liberté personnelle, et commença à s'éloigner des doctrines et des institutions qui l'avaient soutenu jusque-là.


En 1929, lors d'une fameuse réunion de l'Ordre de l'Étoile à Ommen, aux Pays-Bas, Krishnamurti prononça un discours historique dans lequel il dissolvait l'Ordre, déclarant que « la vérité est un pays sans chemin » et qu'aucune organisation ou dogme ne pouvait mener à la découverte de la vérité. Cette déclaration marqua le début de son indépendance en tant que penseur et enseignant.


Après avoir rejeté son rôle messianique, Krishnamurti entama une nouvelle phase de sa vie. Il voyagea à travers le monde, donnant des conférences et engageant des dialogues avec des personnes de toutes les sphères de la vie. Ses enseignements mettaient l'accent sur l'importance de la liberté intérieure, la compréhension de soi, et la dissolution des structures mentales et sociales qui conditionnent l'esprit .


Krishnamurti prônait une observation sans jugement et sans filtre de soi-même et de ses pensées. Il croyait que cette observation pure pouvait mener à une compréhension profonde de la nature humaine et des conflits intérieurs.


Il insistait sur la nécessité de se libérer de toutes les formes d'autorité — qu'elles soient religieuses, politiques ou psychologiques. Pour lui, la vraie liberté résidait dans l'absence de peur et de conditionnement.


Krishnamurti parlait de la nature des relations humaines et de l'amour. Il affirmait que des relations authentiques ne pouvaient exister qu'en l'absence d'attachement et de possession, et que l'amour véritable était inconditionnel et exempt de conflit.


Il fonda plusieurs écoles, en Inde, aux États-Unis et au Royaume-Uni, avec l'idée que l'éducation devait aider les individus à se comprendre eux-mêmes et à développer une intelligence globale, plutôt que de transmettre des connaissances académiques.


Pour Krishnamurti, la méditation n'était pas une technique ou une pratique formelle, mais un état de conscience dans lequel l'esprit est en paix et silencieux, permettant ainsi une perception directe de la réalité.


Krishnamurti a eu des dialogues avec de nombreuses figures intellectuelles et spirituelles de son temps, y compris le physicien David Bohm, avec qui il explora les intersections entre la physique et la conscience, et le psychiatre Carl Gustav Jung, bien que leurs interactions aient été limitées.


Krishnamurti continua à enseigner jusqu'à la fin de sa vie. Il mourut le 17 février 1986 à Ojai, en Californie, laissant derrière lui un vaste corpus de discours, de dialogues et d'écrits. Son influence se perpétue à travers les institutions qu'il a fondées, telles que la Fondation Krishnamurti, ainsi que par les livres et enregistrements de ses enseignements. Le message de Krishnamurti résonne avec ceux qui cherchent à comprendre la nature de l'esprit et à vivre une vie de liberté et de paix intérieure.


Je vous souhaite une agréable écoute,

Votre Écrit Vainc

Philippe Hardy Prioton

Комментарии


Комментарии отключены.
bottom of page