top of page
Rechercher
  • Philippe Prioton

Portrait du Youtubeur Chris Conte (Poisson Fécond) : 733 MILLIONS de vues.







(Les informations de cet article proviennent d'une interview, avec Zack Nani, publiée sur la chaîne Team Vitality, le 26 février 2021).


Chris Conte, né à Montreuil, en 1988, qui a vécu à Pantin. Il le dit lui-même que c'était toujours un peu laborieux au niveau des études parce qu'il a toujours été, selon lui, un élève un peu particulier. Il s’ennuyait à l'école. Soit il apprenait quand les cours l’intéressaient, soit il laissait tomber.


Il a obtenu son bac à l’âge de 21 ans, et très vite l’envie de créer des projets et d’abandonner les études. Titulaire d’une licence de psycho, c’est à ce moment-là qu’il commence à faire des vidéos, sur Youtube, sans y croire vraiment.


Il le dit souvent c’est de s’investir dans des choses auxquelles il ne croyait pas qui l’embêtait le plus. Il s’ennuyait car même si la psycho lui faisait de l’œil, lui pensait qu’il pourrait percer à jour l’esprit des gens, comprendre l'esprit humain et être capable d'anticiper. Comme s’il avait assimilé des super pouvoirs. Pour lui, c'était très décevant. C’est à travers les livres que Poisson Fécond a compris mieux comment fonctionnait l’esprit humain.


Il dit lui-même qu’il a mieux appris en lisant des dizaines de livres qu’en trois ans d’études supérieures.


Arrivé en licence, Chris a créé une formation pour aider les profs à gérer leur classe. Formation très dense. Il avait constaté que, les profs quand ils sortent de leur formation, on leur apprend les ficelles mais ça n’apprend pas à intéresser les élèves ou se faire respecter et c'est triste parce qu'après ce sont les élèves qui en paye le prix. Il y eut pas mal de moqueries et Chris en a été découragé.


L’apprentissage pour Chris, c’est un sujet qui lui tient à cœur.


Arrive l’année 2011 et les premiers pas de Chris sur Youtube.


Il n’y avait pas énormément d’argent, à cette époque sur Youtube, la plupart des Youtubeurs travaillaient avec des bouts de ficelle, dans leur chambre, pour certains,


Pour un bon concept, il suffit de trouver la bonne accroche, la bonne façon de s'arrimer. Parler des choses de la vie ça peut paraître basique mais en fait c’était ça la bonne formule.

Chris a décidé de porter son attention sur un côté plus instructif mais la « sauce » n’a pas pris tout de suite. Loin de là. Il a testé pendant deux ans un concept qui n’a pas marché, alors qu’il voyait que certains concurrents Youtubeurs avaient dix ou cent fois plus d’abonnés.


Alors comme à chaque fois qu’un projet ne prend pas, il faut se remettre en question, se demander « est-ce moi le problème ? », « est-ce le concept ? ».


En trouvant un nouveau concept, Chris a cette fois senti que ça décollait enfin, qu'il y avait beaucoup plus d'abonnés.


A cette époque, pour assurer ses arrières et parce qu’il faut bien vivre et payer ses factures, Chris a pris un travail d’animateur dans les écoles.


Il a essayé d’être baby-sitter, mais les gens ne voulaient pas de lui car on le trouvait un peu…bizarre. Il faisait passer un peu par-dessus la jambe l’autorité inhérente à ce métier, mais Chris préférait plus jouer, amuser les enfants, qui l’adoraient, car il faisait plein de jeux avec eux, mais au niveau autorité, ce n’était pas « ça ».


En sautant quelques années, on arrive en 2015 où Chris lance sa propre société le Khundar. Il y mettra toutes ses économies.


L’ambition derrière tout cela était de créer une sorte de famille, avec des personnes soudées, pour changer de ces boîtes où quelqu’un travaille avec des « free-lance », ce qui faussent les rapports humains.


Dans les premiers temps, il a choisi ses collaborateurs et les a engagés directement en CDI. Haute estime de soi ou inconscience, Chris pense qu’il n’y aura « aucun pépin ». Chris a confiance en ses capacités de réflexion.


Il commence à gagner un peu d’argent mais il fait très attention à ce qu’il gagne, pour ne pas tout dilapider d’un seul coup.


Chris est un touche à tout, il aime explorer, apprendre et faire partager.


Avec tous les projets qui grandissent progressivement, Chris endosse la casquette de patron, avec des employés, gestionnaire d’argent, et gérer aussi les rapports humains entre chaque collaborateur, réunir tout le monde sous la même étiquette et le même étendard, Chris ne connaissait personne pouvant l’aiguiller ou lui apprendre les ficelles du métier.


Il le dit lui-même : « Je me suis vraiment jeté à l'eau ». Normal pour un Poisson.

Fécond, qui plus est.


Lundi, sur ma chaine Youtube, vous pourrez découvrir les premières pages de son livre, Le Médaillon D'Orion, que j'aurais le plaisir de lire spécialement pour vous.



Philippe Hardy Prioton

Votre "Écrit Vainc"



Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page